Un repas de famille

Voir le film

Journées

Association

Introduction

En Suisse, elles ont débuté en 2004 par un modeste stand installé durant deux jours au centre de Lausanne, dressé par les membres de *l’îlot* ‒ alors Association vaudoise de proches de personnes souffrant de schizophrénie ‒, qui voulaient faire parler de la schizophrénie. Dès le début, pour déstigmatiser la maladie, nous avons cherché à communiquer de façon positive, chaque année autour d’un thème nouveau.

Le succès des manifestations et leur retentissement allant grandissant, il a été nécessaire de voir l’avenir et de pérenniser l’organisation des événements mis sur pied. En effet, *l’îlot* et ses membres n’arrivaient plus à y faire face seuls.

Notre mission

Les Journées de la Schizophrénie (JdS) visent à dédramatiser la maladie, à écarter les fausses croyances et à casser les clichés blessants, au moyen d’une communication ouverte et positive. Vous n’avez qu’une vague idée de ce qu’est la schizophrénie? Pourtant, elle touche 1 personne sur 100. Nous privilégions la communication vers les jeunes, car la maladie se déclare généralement entre 15 et 25 ans. Nos actions s’inscrivent dans le cadre de la détection précoce, de la facilitation de l’accès aux soins et du soutien aux proches.

Les Associations

Les Journées de la Schizophrénie regroupent plusieurs associations organisatrices. Pour des raisons pratiques et pour faciliter la collecte de fonds, trois associations ‒ toutes à but non lucratif ‒ mènent l’organisation des Journées.

Chacune des associations est dirigée par un bureau, un comité et une assemblée générale. Les statuts sont téléchargeables :

Comité d’organisation

Chaque année, un comité d’organisation des JdS est constitué. Il rassemble des proches, des patients, des professionnels et des bénévoles.

Actuellement, plus de 130 structures participent à l’organisation des manifestations et des campagnes.