Réponses aux questions

Réponses aux questions fréquentes

Les JdS se déroulent la troisième semaine du mois de mars (du samedi au samedi). En 2021, ce sera du 13 au 20 mars. Les Journées seront présentes en Suisse, en France (+DOM-TOM), au Luxembourg, en Belgique, en Algérie, au Cameroun, au Togo, au Maroc, en Tunisie, au Liban, au Québec, et en Angleterre…

Nous allons parler les progrès de la communication. La schizophrénie perturbe considérablement la communication. Les repères sont bousculés aussi bien pour les patients que pour leurs proches. Pénétrer le monde de l’autre, le comprendre un peut mieux est l’un des clé du rétablissement. Un véritable espoir pour les personnes touchées par la maladie ainsi que pour leurs proches. Les SISM auront-elles lieu en même temps que les Journées de la Schizophrénie ? Les semaines de la santé mentale se déroulent désormais au mois d’octobre.

Se renseigner auprès des mairies des villes ou communes, elles ont souvent des espaces dédiés aux associations. Il est important de faire la demande bien en amont de l’événement. Les JdS-I peuvent appuyer la demande si besoin. Nous vous invitons également à consulter l’Annexe 1 du Guide pour organiser « un événement de toute pièces ».

Tout notre matériel (logo, affiches, silhouettes, présentation des Journées) est disponible en cliquant-ici.

Tout d’abord, il faut commander un peu de matériel. Pour cela vérifier le kit de communication. Ensuite, selon l’espace qui vous est attribué, il faut prévoir : une grande table du matériel de décoration (nappe verte, assiettes vertes, bouquet, silhouettes et/ou mini silhouette, paniers de badges JdS) des goodies (paniers de bonbons ou chocolats) du matériel d’information (flyer et roll-ups des JdS + des associations qui se joignent au stand) une liste pour noter les contacts des personnes qui souhaitent avoir plus de renseignements ou qui souhaitent aider les Journées en tant que bénévoles ou témoin des stylos Vous pouvez également prévoir des noeuds papillon ou un code vestimentaire à indiquer aux bénévoles. A ne pas oublier: prévoir le petit matériel pour l’affichage et la mise en place (ciseaux, scotch, ficelle, punaises, stylos…)

Il est tout à fait possible de parler des autres maladies mentales. Notre objectif est évidemment de déstigmatiser toutes les maladies psychiques. La schizophrénie est le porte-drapeau qui a permis à la délégation d’entrer dans le stade.

Les Journées de la Schizophrénie – Internationale collectent des fonds pour financer la campagne de communication, la création graphique, la relation avec la presse. Par contre, les JdS-I ne collectent pas d’argent pour financer les événements locaux. En revanche, vous pouvez utiliser notre matériel de communication pour collecter des fonds auprès de vos sponsors locaux. Pour cela téléchargez la brochure de présentation des JdS.

Retrouvez tout le matériel mis à votre disposition en cliquant-ici.

Cela dépend beaucoup du lieu, de l’intervenant, de la promotion…mais il y a, en moyenne, 55 participants.

Bien sûr, nous cherchons des bénévoles pour de nombreuses tâches (voir la liste en fonction des qualifications). Nous proposons également aux bénévoles qui souhaitent participer à des stands d’information une brève formation en ligne sur la maladie et sur nos supports de communication. Cela est largement suffisant pour mener les premiers échanges et pour communiquer vers le grand public. Pour toute question plus spécifique une personne experte peut être contactée si elle n’est pas déjà sur le stand.

Vous pouvez ajouter @schizinfo comme « cohôte » de votre événement Facebook. Vous pouvez également inviter vos amis à nos événements Facebook régionaux.

Les JdS-I font chaque année un appel au bénévolat, mais, localement, le plus efficace est de prendre contact avec des associations locales (paroisse, club de sport, club seniors,..), et de solliciter leur membres. Les mairies sont également un biais efficace pour trouver des bénévoles.

Il est nécessaire d’avoir un thème pour lancer la campagne et donner une ligne directrice, mais d’autres sujets peuvent tout à fait être abordés lors des conférences.

Les vidéos de nos dernières campagnes sont accessibles en ligne gratuitement.

Pour les cinémas, merci de prendre contact avec nous. Nous vous transmettrons les formats DCP adaptés.