Un repas de famille

Voir le film

Rétablissement et psychose

Rétablissement et psychose

Un premier épisode de troubles psychiques marque le jeune adulte et son entourage. La situation est vécue comme un bouleversement, comme une rupture avec la vie d’avant. Durant cette période, il se sent souvent anéanti, bloqué dans son parcours de vie, en colère, révolté, et refuse fréquemment l’idée d’être malade.
De plus, il faut surmonter les clichés associés à la maladie pour retrouver l’espoir. Pour les jeunes malades, comme pour leur entourage, retrouver l’envie de s’engager dans l’existence, c’est le premier pas vers le rétablissement.

Rétablissement

Le rétablissement est un processus dans lequel le malade et son entourage s’engagent, chacun cheminant à son rythme. Le chemin vers le rétablissement comprend 5 étapes à franchir, qui varient dans leur durée selon les personnes. L’épisode psychotique devient une occasion de développer une meilleure connaissance de soi et de se renforcer là où des fragilités ont été découvertes. Peu importe si, au cours du processus, on observe un retour en arrière à l’étape précédente ou que se produit une rechute. Cela fait partie du processus, du cheminement, de l’expérience.

Au cours du processus, toute l’équipe qui encadre le malade et sa famille doit se montrer ouverte, disponible, encourageante et respectueuse des uns et des autres, pour accompagner le parcours et éviter les coups de frein, qui pourrait empêcher la personne de s’engager dans des soins, de poursuivre son traitement et sa prise en charge

Les témoignages directs de malades ayant réussi à se rétablir sont de plus en plus nombreux. Les possibilités de suivi ambulatoire sans nécessité d’hospitalisation se sont largement développées. Les médicaments sont aussi mieux maîtrisés, avec des dosages plus légers et des mécanismes d’action plus précis sur certains neurotransmetteurs spécifiques, ce qui évite les effets secondaires plus ou moins marqués.

Comme la maladie déforme la perception du monde et induit de fausses perceptions, le traitement médicamenteux fait le plus souvent partie de l’aide qui doit être apportée au malade après qu’une relation de confiance est établie et qu’un soulagement de l’angoisse et de la détresse a pu être obtenu. C’est pourquoi la première phase du rétablissement consiste, pour le patient, à reprendre espoir et à s’engager avec l’aide de professionnels dans des soins aussi précoces que possibles.